cabin portraits

ongoing series of portraits made with a self-service photo cabin accessible from a metro station.
After I precisely positioned them in front of the lens (with help from the preview screen), I leave the cabin and the models have to keep the pose until the machine takes a shot.
The amount of trials before printing one picture is unlimited. I then worked on enlargements of these portraits with a self-service Xerox printer.

Torre 2 & St Dunstan in the east

two photographic series juxtaposed, depicting two strongly interesting buildings (a couple of apartment towers painted in yellow in Lisboa, and the ruins of a XIIth century church used as a public garden in the City neighborhood in London), as witnessed from distinct frames of time and space.

contreplongées #1

presentation of a special version of the video sous l’eau at the first edition of video art nights contreplongées.
Salon Mommen, 08.12.2022, Brussels

Woven Aluminium

Nicolas Zanoni at work on a piece of woven aluminium, with dear help from the construction workers of the carré de moscou square in Brussels.

cagnar 2022

an intimate music and arts weekend in the Garrigue (under the Dog constellation) at the occasion of the summer solstice

An important meeting

With Leo Spartacus, we went to Saintes-Maries-de-la-Mer in the middle of winter 2017 and improvised a huge kite from a blue tarpaulin.

presentation of the publication ‘on prépare le terrain’/’Cycle KelderKamerMuziek’ (VOLUME#1) w/Joëlle Tuerlinckx @L’Inattendu

BIENVENUE/WELCOME

à la présentation de la publication / at the presentation of the publication
‘on prépare le terrain’ / ‘Cycle KelderKamerMuziek’ (VOLUME #1)

signée / signed Joëlle Tuerlinckx & Hugo Boutry

! à noter ! exceptionnellement ce jour : 

– Exemplaires à consulter sur place, sans limite / Copies for consultations on the spot, with no limit
– Formulaires de commande (choisissez votre numéro) / Orders on the form (choose your number )
– Faites emballer votre exemplaire (GRATUIT/FREE ) / Get your copy packed (GRATUIT/FREE)

‘An Inauguration’

three works will be shown at the groupshow ‘An Inauguration’ initiated by Fabian ‘Margot’ Schoog at the artist-run space Ateliers de la Princesse, in Brussels.

opening on 22/03/26

Do Yourself

groupshow An Inauguration initiated by Fabian ‘Margot’ Schoog at the artist-run space Ateliers de la Princesse, in Brussels. Opening on 2022/03/26.

Signes noirs

installation lors de l’exposition collective Labo_démo #3 (fermé 24/24 7/7) au Centre Wallonie-Bruxelles, Paris (juin 2021)

Signes Noirs prend la forme d’un carton adressé au CWB, verni, fermé et accroché au mur. Un câble apparent entre dans la boîte et indique qu’un appareil y est branché. Les visiteur.euses penchés sur le dessus de la boîte regardent, au travers d’une lentille, une vidéo un peu déformée par un miroir à 45° entre l’écran d’un téléphone et l’oeilleton.

Samedi 1er décembre 2018, je me réveille sur les images de l’ «Acte 3» des Gilets Jaunes avec la vidéo suggérée ‘direct : Les Gilets jaunes s’affrontent avec la police à Paris’ de RT France (Russia Today), la chaîne couvre le mouvement qui prend place aux pieds de l’Arc de Triomphe et autour de la place de l’étoile. C’est près de 7h filmées en continu, que je regardais ce jour là par intermittence. Deux journalistes casqués partagent une caméra, ils font ni commentaire ni interview et sont concentrés sur les images qui leur sont commandées. Sur mon écran les images reçues sont trop illisibles, et violentes. Je les ai copiées et enregistrées pour monter les séquences et tenter d’y voir des mécanismes récurrents, des motifs qui aideraient à préciser la position de cette caméra et ses opérateurs vis à vis des faits, des manifestants Gilets Jaunes, de la police et ses engins, et du symbole emprunté (lire le graffiti ‘les gilets jaunes triompheront’).

Sont isolées d’une part les séquences où les journalistes perdent le contrôle sur les images produites par la caméra : 1. l’eau de pluie et des canons anti-émeutes se pose sur l’objectif, brouille l’image et oblige à nettoyer sans cesse les gouttes accumulées 2. Une perte d’informations se produit dans les canaux de la transmission ‘live’, les journalistes n’ont aucun moyen de prévenir ces altérations qui surviennent entre leur caméra et les écrans. D’autre part des captures d’images fixes lorsque le cadre de l’image semble aimanté par le monument qui trône au milieu de la scène, même du bout d’une avenue il est le premier dans le champ. Finalement ces motifs contradictoires sont assemblés sur un seul écran pour une durée de 15min28s, le son est traité comme un paysage peuplé de sirènes et de hurlements.